Mit devant le fait accompli par les actionnaires : Mellal vit ses derniers jours à la JSK

77

Les événements s’accélèrent a la JSK  et tout porte a croire que le président Mellal sortira par la petite porte dans les toutes prochaines journées.  Après la réunion d’avant-hier des actionnaires et du représentant du CSA Meftah qui ont fixé un ultimatum  de 48h a Mellal pour provoquer une AGEXE ou ils la provoqueront eux  même, Mellal n’aura pas trop le choix. En effet le chairman kabyle doit  décider aujourd’hui de provoquer cette   AGEXE  ou bien les actionnaires la provoqueront dans deux semainiers pour scellé son sort .  Des informations circulent  que les actionnaires comptent  la tenir plus exactement entre le 24 et le 27 du mois en cours.  Les actionnaires qui comptent suivre la voie légale en envoyant les invitation a 15 jours du déroulement de l’ AGEXE  si Mellal refuse de la provoquer lui même . Ayant affirmé avant la réunion  d’avant d’hier qu’aucune AGEX  aura lieu, Mellal  était dans tout ses états après cette réunion qualifié de très importante par les actionnaires de la JSK . Ayant ouvert plusieurs fronts de guerre depuis qu’il a succédé a Hannachi, Mellal est maintenant lâché par la majorité de ses collaborateurs.   même  l’actionnaires  influent a la JSK   Malik Azlef qui la beaucoup soutenu lorsque il a pris les reines de la JSK avant de retourner contre lui en voyant la JSK aller du mal en pis  .  Azlef qui a affirmé aux supporters venus a la réunion d’avant-hier que la décision concernant Mellal sera prise lors de la prochaine AGEX avouant que la JSK va très mal .   Ainsi Mellal aura deux choix pas un troisième soit il dépose sa démission pour éviter l’humiliation, soit il sera destitué par les actionnaires comme ça été le cas avec son prédécesseur Hannachi.  Ce dernier qui est sorti par la petite porte aussi après avoir failli faire tomber la JSK en ligue deux pendant plusieurs années. Même les supporters qui l’ont beaucoup soutenu au début se sont  retournée contre lui , au moins la majorité d’entre eux. Ces derniers qui ont d’ailleurs boycotté l’équipe face a l’espérance en ligue des champions  et se sont déplacé face au NAHD  pas en grand nombre mais pour demander a Mellal et ses collaborateurs de céder leurs places a des gens compétents capable de  redonner a la JSK son lustre d’antan. Sans doute Mellal fera tout pour éviter pour qu’il soit évincé toutefois  sa mission s’annonce très difficile voir impossible.  Devant la détermination des actionnaires de le destituer après ses  nombreuses bêtise tout porte a croire que Mellal vit ses derniers jours a la tête de la SSPA – JSK.

Vers le prolongement du  contrat du défenseur Mikedéche

Selon une source autorisée la direction kabyle veut prolonger le contrat du défenseur axial Mikedéche qui possède beaucoup de talent. Avec la blessure de Tizi Bouali qui ne rejouera pas avant la saison prochaine, Mikedéche  est la solution de la JSK pour le remplacer en cas d’absence de saâdou ou Souyad pour une raison ou une autre. Convoité par plusieurs clubs qui le veulent comme le CRB   Mikedéche donne la priorité a la JSK,  a condition qu’il soit estimé a sa juste valeur par les responsables kabyles.

                                                                                                                            A.S

Zelfani aura une dérogation pour coacher

Après qu’Ameur Chafik le DTN de la FAF avait indiqué que l’entraîneur de la JSK ne pourra pas se trouver au banc de son club lors du prochain match (hier face à Biskra) parce qu’il ne détient pas de diplôme CAF A, la direction des Canaris a décidé de se bouger pour permettre à son entraîneur d’exercer son travail lors des prochaines journées .

En effet et selon nos informations Yamen Zelfani aura une dérogation pour diriger l’équipe dans les prochains jours. L’entraîneur Tunisien n’est pas le seul à avoir ce problème en Afrique puisque Mouaaz Chaabani l’actuel entraîneur de l’Espérance Tunis ne détient pas de diplôme CAF A mais il a réussi à mener son club vers les titres et d’être sacré champion en Afrique .