LUTTE / Championnats d’Afrique Alger-2020 (lutte libre) : Le titre par équipe aux Algériens, avec 9 médailles

21

Pour avoir totalisé 9 médailles lors de la dernière journée des Championnats d’Afrique de lutte, disputée dimanche après-midi à la Coupole du Complexe olympique Mohamed-Boudiaf d’Alger, la sélection algérienne de lutte libre a été couronnée du titre africain.

Par Nadir Ennouar       

Avec neuf médailles (3 or, 2 argent et 4 bronze), la sélection algérienne de lutte libre par équipeest montée sur le toit de l’Afrique dimanche après-midi,à l’issue de la sixième et dernière manche des championnats d’Afrique cadets, juniors, seniors et de lutte féminine, qui se sont déroulés du 4 au 9 février courant, à la Coupole du Complexe olympique Mohamed-Boudiaf d’Alger.

En effet, la sixième et ultime journée a permis à l’Algérie de terminer ce rendez-vous africain en apothéose, grâce à la prestation des athlètes de lutte libre seniors, qui ont raflé avec brio la première place par équipe, devant l’Egypte, 9 médailles (2 or, 3 argent et 4 bronze) et la Tunisie 5 (3 or, 1 argent et 1 bronze).

Les médailles d’or algériennes ont été remportées parAbdelhakKharbache (57 kg), AbdelghaniBenatallah (61 kg) et Mohamed Fardj(62 kg), alors que celles d’argent ont été l’œuvre d’IshakBoukhors (74 kg) et DjahidBerrahal (125 kg).

Amar Laissaoui (65 kg), Ibrahim Mokhtari (70 kg), Mohamed Boudraa (79 kg) et FatehBenferdjellah (86 kg) ont dû se contenter du bronze.

Ainsi, les sélections algériennes des luttes associées, qui ont moissonné un total de 75 médailles (22 or, 30 argent et 23 en bronze) tout au long de ces Championnats d’Afrique Alger-2020, ont bouclé la compétition à la deuxième place par équipe.

Comme on le faisait savoir sur ces mêmes colonnes, les lutteurs algériens avaient débuté le rendez-vous africain d’Alger avec les épreuves des cadets, qui avaient été sacrés en lutte gréco-romaine avec 9 médailles (3 or, 2 argent et 4 en bronze), devançant au classement général leurs homologues égyptiens et tunisiens.

En lutte libre, les Algériens ont terminé à la 2enplace avec huit médailles (1 or, 4 argent et 3 bronze), derrière l’Egypte qui a dominé les finales avec huit médailles d’or.

Les cadettes algériennes ont également pris la première place par équipe à la surprise générale, en décrochant dix médailles (3 or, 5 en argent et 2 bronze), devant les Tunisiennes, 9 médailles et 5 pour les Egyptiennes.

Chez les juniors, l’Algérie a décroché la 2eplace par équipe en lutte libre (10 médailles dont 2 or) et en lutte gréco-romaine (9 médailles dont 4 or), alors que les filles ont terminé à la 3e place avec un total de 8 médailles (4 en argent et 4 en bronze).

Toutefois, il faut dire que ce sont les seniors algériens en lutte gréco-romaine qui ont créé la plus grande sensation et fait vibrer le public de La Coupole du complexe olympique, venu nombreux assister aux finales.

Devant de redoutables adversaires égyptiens dans ce style, les coéquipiers de Sid Azara Bachir ont répondu présent en allant chercher avec brio la première place par équipe avec un total de 10 médailles (6 or, 2 argent et 2 bronze).

Les six médailles d’or algériennes ont été l’œuvre de Abdelkrim Fergat (55 kg), AbdeljebbarDjebbari (63 kg), Abdelkrim Ouakali (77 kg), ChawkyDoulache (82 kg), Sid Azara Bachir (87 kg) et AdemBoudjemline.

Les athlètes delutte gréco-romaine ont confirmé une nouvelle fois leur suprématie dans ce style très complexe et qui demande beaucoup d’effort physique et de préparation.

Cependant, la sélection féminine seniors s’est contentée de deux médailles (1 argent et 1 bronze).La médaille d’argent a été remportée par Amel Hammiche, qui a perdu sa finale devant une Nigériane dans la catégorie des 65 kg. Ibtissem Doudou (50 kg) a pris, quant à elle, la médaille de bronze.

En tout, près de 400 athlètes venusreprésenter 25 pays ont pris part à cesChampionnats d’Afrique de lutte toutes catégoriesAlger-2020, dans lesquels l’Algérie était représentée par 90 lutteurs.