Les tops et flops de la semaine de nos Verts : Delort et Slimani assurent, Boudaoui se loupe

6

Comme chaque Mardi, nous vous présentons un rapport des prestations de nos internationaux durant le week-end. Ceux qui évoluent en Europe et dans le Golfe.

Découvrez notre compte-rendu des performances réalisées par les Fennecs durant le week-end. Une bonne partie de nos représentants étaient exemptés ces derniers jours, pour cause de blessure ou de matches reportés. Et ceux qui étaient de sortie, ils ont, dans leur globalité, livré des copies oscillant le moyen et le bon. À l’exception de deux attaquants, qui continuent de faire parler la poudre et confirmer leur bonne saison actuelle.

LES TOPS : DELORT ET SLIMANI RETROUVENT LA LUMIÈRE

Les attaquants de l’équipe nationale ont tous été à l’honneur ces jours-ci. Avec leurs clubs respectifs, ils ont réussi à se distinguer, marquer et mener leurs troupes vers la victoire. C’est le cas d’Islam Slimani, par exemple. Alors qu’il disputait son premier match depuis presque un mois, l’ancien Belouizdadi s’est mué en héros lors de la rencontre entre Monaco et Amiens. C’est lui, qui, d’un coup de tête rageur a offert les trois points de la victoire à l’équipe princière. Une belle façon de signer son grand come-back, mais aussi faire taire ses contempteurs.

Tout comme Slimani, Andy Delort a également brillé avec Montpellier. L’équipe pailladine a obtenu un succès sur le plus petit des écarts contre l’ASSE et c’est notre avant-centre qui a fait la différence. Il s’agit de son neuvième but de l’exercice. Aucun autre joueur algérien n’a été plus prolifique en Europe depuis l’entame de la saison.

Si on prend en compte les championnats du Golfe, cette vérité ne tient plus. Et pour cause ; Baghdad Bounedjah continue d’empiler les réalisations comme des perles. Lors de la Coupe de l’Emir, il a claqué un doublé face à Al-Kharitiyan (3-1), jeudi dernier. C’est déjà son deuxième doublé en 2020. Le même jour, son compère en sélection et ami Youcef Belaïli a aussi vu double. Dans le championnat saoudien, et face à son compatriote Raïs M’Bolhi, il a mis deux buts sur penalties. C’est son premier doublé depuis qu’il joue en Asie.

Parmi les Algériens qui se sont distingués, on citera aussi Zinedine Ferhat. Lors du déplacement de Nimes à Nice, l’ancien usmiste n’a pas été décisif, mais il a quand même joué un rôle important dans le beau succès glané par les Crocos (3-1). Il confirme sa belle forme du moment.

En Italie, Ismaël Bennacer a encore donné satisfaction, même si son équipe de l’AC Milan a perdu le derby contre l’Inter. Notre milieu de terrain a été très actif tout au long de la partie, et en particulier durant le premier acte. Au retour des vestiaires, son équipe a complètement levé le pied, mais il a quand même su se maintenir à un niveau respectable.

Enfin, parmi les tops, comment ne pas citer Sofiane Feghouli. Lors de la démonstration du Galatasaray à Kasimpasa, c’est lui qui a lancé la voie à suivre aux siens en provoquant l’ouverture du score. Dans un angle fermé, il a poussé le joueur adverse (le Tunisien Meriah) à scorer contre son camp. « Soso » monte en régime depuis quelques matches et c’est une bonne nouvelle pour la sélection.

MOYEN : BENZIA RETROUVE DU TEMPS DE JEU

Transféré de l’Olympiakos durant le mercato hivernal, Yassine Benzia a renoué avec la compétition et un championnat familier lors du match entre Dijon et Nantes. Et, il a pu très vite se mettre dans le bain, puisque ce fut une rencontre très ouverte et spectaculaire (3-3). L’ancien lillois n’a pas marqué, mais il a donné quelques garanties sur son état de forme et aussi son état d’esprit. Le retour en Ligue 1 devrait lui faire beaucoup de bien.

Dans ce même match, Mehdi Abeid a été titulaire. Contre son ancienne équipe, il a soufflé le chaud et le froid, brillant par à-coups avant de s’éteindre. Globalement, ce fut quand même un bon match de la part du champion d’Afrique.

En Ligue 1, on notera aussi le retour encourageant de Haris Belkebla. Sur la pelouse de Rennes, il a produit un match intéressant avec sa formation brestoise. On ne peut pas en dire autant d’Alexandre Oukidja, même s’il est loin d’être le plus mauvais parmi les joueurs messins lors du faux-pas contre Bordeaux (1-2). Même constat pour Ryad Boudebouz, plutôt neutre lors de la défaite de l’ASSE à Montpellier (0-1).

Dans le rayon des prestations mi-figue, mi-raison, on citera aussi Said Benrahma, discret pour une fois avec Brentford même s’il a signé quelques beaux gestes techniques. En Portugal, Zakaria Naidji a encore signé une rencontre sans geste décisif avec Gil Vicente alors que son coach le maintient comme titulaire. Du côté des Pays-Bas, notons qu’Oussama Darfalou (VVV Venlo) a joué tout le match face à Heerenveen, mais sans véritablement peser. Enfin, un détour par la Suisse, où Ayoub Abdellaoui n’a pas été convaincant dans le rôle de défenseur central lors de la défaite de Sion à Young Boys.

Au Qatar, Adlène Guedioura et Sofiane Hanni n’ont pas pu éviter la défaite de leur équipe contre Al Markhiya (0-1) en Coupe, tandis que Raïs M’Bolhi, et comme cité plus haut, a encaissé trois buts face à Al-Ahli de Belaili.

FLOPS : BOUDAOUI VOIT ROUGE

Si brillant lors de ses précédentes sorties, Hichem Boudaoui a cette fois manqué à sa tâche à l’occasion du duel entre Nice et Nîmes. Il ne serait pas exagéré de dire que c’est lui qui a plombé sa formation azuréenne. Alors que le score était d’un but partout, il a écopé d’un carton rouge pour une grosse semelle sur un adversaire. Avec un homme en moins, le Gym a fini par s’écrouler. C’est une mauvaise copie de notre représentant, mais il pourra apprendre et en tirer les leçons nécessaires.

Au niveau des flops, et une fois n’est pas coutume, on parlera d’Aïssa Mandi. Lors de la défaite du Betis contre le Barça, l’expérimenté défenseur a été très en difficulté, se montrant moins souverain que d’habitude. Mais vu l’opposition en face, il serait sévère de trop le montrer du doigt.

Pour finir, il convient de préciser que Hilel Soudani a contracté malheureusement une blessure lors de son dernier match avec l’Olympiakos. Une bien triste nouvelle, surtout qu’il revenait bien depuis quelque temps. On lui souhaite un prompt rétablissement et qu’il revienne vite.