Accueil A la une Cinq joueurs africains à 20 millions d’euros dans le mercato hivernal :...

Cinq joueurs africains à 20 millions d’euros dans le mercato hivernal : Yassine Benzia dans la liste

41

Lyon, Dijon, Manchester, Séville ou Leverkussen… Des sportifs du continent ont profité de la saison pour changer de club, avec parfois des transferts spectaculaires.

Pour les joueurs, c’est l’heure de l’augmentation. D’autant que le mercato hivernal 2020 reste comme le deuxième plus dépensier de l’histoire du football européen, avec 889 milliards d’euros investis, contre 1,107 milliard d’euros en 2019. Ces transferts ont permis à quelques joueurs africains de quitter des championnats certes rémunérateurs mais de niveau sportif inférieur à ceux du Vieux Continent. D’autres ont préféré le Moyen-Orient, à l’instar du Tunisien Anice Badri qui a quitté l’Espérance de Tunis pour Ittihad à Djeddah (Arabie saoudite), où il touchera 1,5 million d’euros par an, multipliant son salaire par cinq. Voici les cinq transferts à retenir.

Yassine Benzia (Algérie) arrive à Dijon

C’est le mouvement le plus surprenant de l’hiver. Yassine Benzia, formé à Lyon et présenté comme l’un des plus doués de sa génération, était prêté depuis le mois de juillet par Lille au club grec de l’Olympiakos Le Pirée. Mais l’expérience a tourné court, Yassine Benzia jouant très peu. L’international algérien, que Lille avait acheté en 2015, ne fait plus vraiment partie des plans du club nordiste, qui l’avait déjà prêté en 2018-2019 au Fenerbahce d’Istanbul (Turquie). Habitué à évoluer dans des formations du haut de tableau de leurs championnats respectifs, le joueur a fait le choix de revenir en France à Dijon, actuellement dix-septième de Ligue 1. Un choix qui a surpris, même si le très technique milieu de terrain offensif, qui n’a plus marqué un but depuis avril 2018, semble stagner.

 L’algérien dira ; « Ma volonté était de revenir en Ligue 1, dans un Championnat que je connais bien(il a évolué à Lyon et à Lille). A Dijon, que ce soit le président, l’entraîneur, le directeur sportif (en fait Sébastien Larcier, responsable du recrutement), on me voulait vraiment. Dijon est une équipe qui joue le maintien, c’est vrai, mais cela ne m’a pas freiné, car elle pratique du jeu, et je pense que cela me correspond. Entre Dijon et moi, c’est un pari gagnant-gagnant. Bobby Allain, l’ancien gardien de Dijon qui joue à l’Olympiakos, m’a parlé du DFCO en bien. » et ajouta Je suis parti deux fois en prêt à l’étranger, au Fenerbahçe Istanbul, puis à l’Olympiakos, qui sont deux grands clubs. Mais dans ces Championnats, on change assez souvent d’entraîneur, et souvent, les présidents et les supporters ont plus leur mot à dire que le coach. J’ai pu jouer la Ligue des champions avec l’Olympiakos, mais je n’ai pas eu beaucoup de temps de jeu en Grèce (neuf matches, toutes compétitions confondues, zéro but). C’est vrai que je suis un peu revanchard et que je veux me relancer à Dijon, avec, à court ou moyen terme, l’ambition de retrouver la sélection algérienne. Mais ce qui m’importe d’abord, c’est d’aider Dijon à se maintenir. Je me sens prêt physiquement, et j’espère être dans le groupe pour le match à Nîmes.

Karl Toko-Ekambi (Cameroun) arrive à Lyon

Champion d’Afrique avec le Cameroun en 2017, l’attaquant des Lions indomptables n’a mis que dix-huit mois pour revenir en France. Transféré en juin 2018 d’Angers à Villareal (Espagne) pour 20 millions d’euros, et après un total de vingt-quatre buts inscrits avec la formation espagnole, Karl Toko-Ekambi (27 ans) a franchi un cap en se mettant d’accord avec Lyon, toujours engagé en Ligue des champions. L’OL a payé 4 millions d’euros pour un prêt payant, et déboursera, si tout va bien, 15,5 millions d’euros, bonus compris, en juin prochain, pour acquérir définitivement le joueur. Le Camerounais n’a pas manqué ses débuts avec Lyon, puisqu’il a déjà marqué à deux reprises en trois apparitions. Avant son départ en Espagne, il totalisait cinquante et un buts au niveau professionnel, avec Sochaux puis Angers.

Odion Ighalo (Nigeria), de Shanghaï à Manchester

Il y a moins de deux ans, Odion Ighalo, coupable aux yeux de certains « supporteurs » nigérians d’avoir manqué un but contre l’Argentine en Coupe du monde, était menacé de mort. Aujourd’hui, l’attaquant de 30 ans est intégré dans l’un des meilleurs clubs du monde. Parti en Chine en 2017, il y a enchaîné les buts (quarante-six) et gagné des dizaines de millions d’euros, puisqu’il émargeait à 10,4 millions d’euros par an à Shanghaï. Le club chinois l’a prêté aux Red Devils jusqu’à la fin de la saison. Odion Ighalo ne débarque pas en terre inconnue : outre le fait d’être anglophone, le Nigérian connaît très bien l’Angleterre où il a évolué à Watford entre 2014 et 2017.

Youssef En-Nesyri (Maroc), de Madrid à Séville

Le club andalou n’a pas hésité à débourser 20 millions d’euros pour s’offrir les services de l’attaquant de Leganés. Le transfert de Youssef En-Nesyri est l’un des plus gros de la saison. A 22 ans, le jeune joueur, qui a déjà à son actif trente sélections avec les Lions de l’Atlas marocains (9 buts), a signé un contrat longue durée (cinq ans et demi). Ce qui explique le montant du transfert. Le natif de Fès, formé à l’Académie Mohammed VI, avait rejoint l’Espagne en 2015. A cette époque, le club de Malaga l’avait acheté pour la somme de 125 000 euros, puis revendu 10 millions d’euros en 2018 à Leganés. En dix-huit mois, la formation de la banlieue de Madrid a donc réalisé une plus-value de 10 millions d’euros et, avec le FC Séville, le Marocain découvrira la Ligue Europa.

Edmond Tapsoba (Burkina Faso) arrive à Leverkusen

Les clubs allemands, réputés pour leur gestion rigoureuse, ne font jamais les choses au hasard. Le Bayer Leverkusen, habituellement discret sur le marché des transferts, a pourtant accepté de payer 20 millions d’euros pour acquérir Edmond Tapsoba, le tout jeune défenseur central burkinabé (21 ans) du Vitoria Guimaraes (Portugal). Depuis le début de la saison, Edmond Tapsoba, en plus d’être un bon défenseur, s’est fait remarquer pour ses qualités de buteur (huit réalisations). Il y a encore trois ans, le joueur évoluait à l’US Ouagadougou, au Burkina Faso, avant son transfert à Leixoes, au Portugal. International à 17 ans, Edmond Tapsoba a signé cinq ans en Allemagne. Le club qui souhaiterait l’acquérir avant le terme de son contrat devra se délester de 70 millions d’euros, le montant de sa clause libératoire.