CAN tous les 4 ans : Les langues continuent à se délier

18

L’ancien sélectionneur des Lions de la Teranga, Amara Traoré, est d’accord avec la proposition du président de la Fifa, Gianni Infantino, celle d’organiser la CAN tous les 4 ans au lieu de 2 ans. Une proposition contestée par le nouveau sélectionneur de la Zambie.

Interrogé à ce sujet par l’APS, l’ancien sélectionneur du Sénégal rejoint l’idée du président de la Fifa.

« Ce n’est pas parce qu’une idée vient’’ d’une personnalité extérieure à l’Afrique « qu’elle est mauvaise pour le continent », a soutenu l’ancien attaquant international. Il estime qu’il « faut oser les changements dans ce monde en mouvement ».

« En passant à 4 ans au lieu de 2 actuellement, l’organisation de la CAN permettrait aux Etats africains d’économiser et de consacrer certaines ressources « à autre chose » a t-il poursuivi

 Il y a aussi que cette perspective va pousser « la CAF et les Fédérations à se pencher sur les autres compétitions comme le CHAN, qui est la compétition jouée par les joueurs évoluant sur le continent », a conclu Amara Traoré

 Son avis n’est pas partagé par le technicien serbe de la Zambie, Micho Sredojevic.

 « Depuis 1957, il y a une tradition établie de jouer la CAN tous les deux ans », a fait savoir l’ancien sélectionneur de l’Ouganda, insistant sur la nécessité de ’’préserver l’âme du football africain’’.

 L’ancien entraîneur du Zamalek dit s’interroger sur ce que pourrait rapporter au continent africain le changement de la périodicité de la CAN, compétition phare de l’Afrique en matière de football.