Alors que des rumeurs le donnent partant l’été prochain de City : Mahrez intransférable!

12

Alors que des rumeurs le donnent partant l’été prochain. Un responsable de Manchester City a indiqué, au quotidien anglais « The Sun », que Riyad Mahrez ne bougera pas lors du mercato à venir.Que le Real Madrid ou le Paris Saint-Germain lorgnent sur l’Algérien, cela ne préoccupe pas vraiment les dirigeants de City. Ces derniers sont quasi-certains de pouvoir garder le gaucher pour longtemps. Acheté pour 68 millions d’euros l’été 2018, le capitaine de l’équipe nationale a pu s’imposer dans un effectif qui compte nombreux joueurs de talents.

Il n’ira nulle part !

Certes, sa première saison n’était pas parfaite sur le plan individuel. Mais il a pu remporter quatre titres. Pour la séquence en cours, l’ancien sociétaire de Leicester City a trouvé ses marques et convaincu son entraîneur Pep Guardiola qu’il est une plus-value certaine dans le onze. Pour ce qui est de l’exercice actuel, le Fennec a marqué 8 buts et distillé 9 passes décisives toutes compétitions réunies avec les Skyblues. Il fait déjà mieux que sa première année avec la tunique bleue ciel des Mancuniens.

Des chiffres et des prestations de haut niveau qui suscitent, naturellement, l’intérêt de gros morceaux en Europe. Les derniers rapports parlent de l’intérêt des Parisiens notamment. Cela n’a pas été démenti par une voix interne du team double-champion d’Angleterre sortant qui a déclaré que « Oui, il y a un intérêt pour Mahrez mais nous n’avons aucune intention de le laisser partir nulle part.»

Une revalorisation en vue 

La même source indique que le Dz « a dit à Guardiola qu’il est content et sent qu’il est important pour l’équipe même s’il n’est pas tout le temps dans le onze. Les deux parties s’entendent bien. On peut même envisager une prolongation de contrat mais cette dernière ne se fera pas avant un.»

Contractuellement, Mahrez est lié par un contrat qui expire en juin 2023. Il touche un salaire de 180.000 Livres Sterling/semaine. La revalorisation des émoluments n’est pas d’actualité pour le moment. Toutefois, l’intérêt du PSG et du Real Madrid, qui serait aussi dans le coup, pourrait pousser son employeur à le blinder.

Salah devant Mahrez… pour KPMG

Le cabinet d’audit et d’expertise KMPG a concocté le XI le plus bankable de Premier League cette saison. Les valeurs marchandes réunies des joueurs de l’équipe-type est de 1.202 milliard d’euros. C’est Mohamed Salah, estimé à 155 millions d’euros, qui occupe le flanc droit. Par conséquent, pas de Riyad Mahrez qui ne vaudrait « que » 65 millions selon l’étude.

Intrinsèquement, il y a certainement match entre l’Algérien et l’Egyptien. Toutefois, il ne s’agit pas là de la réalité du terrain mais des considérations diverses pour dégager la somme de vente probable. La victoire finale en Ligue des Champions, les statistiques des joueurs en Premier League et l’âge des candidats sont des facteurs déterminants. Plus on a de bons chiffres, de l’expérience au plus haut niveau et des années potentielles devant soi, plus le montant éventuel à l’achat grimpe.

C’est pourquoi on retrouve une forte présence des sociétaires de Liverpool qui sont au nombre de 5. Il s’agit de portier Alisson Becker (102 millions d’euros), Virgil Van Dijk (115 millions d’euros), Alexander-Arnold (91 millions d’euros) et Robertson (78 millions d’euros). La défense est complétée par Harry Maguire qui évolue à Manchester United (73 millions d’euros).

Quand on parle de Manchester, on pense aussi à City. Si Mahrez n’y est pas, trois Skyblues sont recensés à savoir Rodri (83 millions d’euros) et le très talentueux Kevin De Bruyne (130 millions d’euros). Dans l’entre-jeu, ils sont épaulés par Paul Pogba (90 millions d’euros). L’autre Citizen est Raheem Sterling (150 millions d’euros) qui se retrouve sur l’aile gauche dans le 4-3-3. En pointe, c’est l’inévitable Harry Kane qui rafle la mise avec une cote à 135 millions d’euros. Ce onze est le plus cher des cinq grands championnats en Europe. Logique quand on sait que la Premier League rapporte beaucoup aux diffuseurs.