ESCRIME : EN : L'avenir sera prometteur, il faut juste du temps

  • PDF

ESCRIME

Coupe du monde de sabre féminin (Etape d’Alger)

EN : L'avenir sera prometteur, il faut juste du temps

 

Responsables et techniciens de l'escrime  algérienne ont prédit  un avenir «radieux» pour cette discipline en Algérie,  à condition de lui laisser le temps nécessaire pour s'épanouir, après la  prestation de l'Equipe nationale, lors de l'étape d'Alger de la Coupe du  monde de sabre féminin (juniors), clôturée, dimanche dernier, à la salle  Harcha-Hacène.

 

 

«En général, nous sommes satisfaits de la prestation des joueuses  algériennes, lors de cette échéance, en présence des meilleures sabreuses  sur la scène mondiale, notamment la N°1 de la catégorie, la Mexicaine  Natalia Botello et les Italiennes. Nous avons engagé des cadettes pour  qu'elles puissent se confronter à des adversaires de renom, car notre objectif  est de former des joueuses de haut niveau pour les années à venir», a  indiqué le président de la Fédération algérienne d'escrime (FAE), Raouf  Bernaoui.

En individuel, l'étape d'Alger a été remportée par la Mexicaine Natalia  Botello, qui a décroché la médaille d'or suite à son succès en finale devant  l'Italienne Geolia Arbino (15-07).

Selon le patron de la FAE, cette compétition a permis de détecter de jeunes talents, dont l'avenir est prometteur.

«L'étape d'Alger était une occasion pour nous de découvrir des jeunes  talents, comme Afnane Djaouaher Belkahla (14 ans), qui a remporté trois victoires lors de la phase de poules, elle qui participe pour la  première fois à cette compétition», a ajouté la même source.

Concernant le parcours de la sabreuse Abik Boungab, le président de  l'instance fédérale s'est dit déçu, car elle est douée mais ne  s'entraîne pas régulièrement à cause de ses études.

«Abik a un très haut niveau technique mais, malheureusement, elle s'est  éloignée des entraînements, car elle est occupée par ses études universitaires. Nous avons besoin de ses services, car elle a du talent», a  fait savoir Bernaoui.

Pour sa part, le sélectionneur national de sabre féminin (juniors), Nassim  Bernaoui, s'est dit «satisfait» des résultats obtenus par les  Algériennes dans les épreuves individuelles, soulignant que l'objectif a  été atteint.

«Nous sommes satisfaits des résultats réalisés en individuel, avec des  qualifications au tableau des 32 et des 16. Nous avons aussi de nouvelles  joueuses qui ont montré un bon niveau, malgré leur élimination dès la phase  de poules. Nos sabreuses étaient libres mentalement et ont acquis une  expérience certaine en participant à ce tournoi dont le niveau était  équilibré, mis à part celui des Mexicaines et des Italiennes qui étaient supérieurs», a expliqué l'entraîneur national.

Dans le par équipe,  dominé par la sélection italienne,  l'Algérie s'est contentée de la 6e et dernière place.

«Franchement, je suis déçu de cette 6e et dernière place, obtenue au  classement général. Nous avons pu battre l'Egypte lors du dernier match de classement mais, malheureusement, nous n'étions pas bien préparées et c'était  flagrant sur la prestation de notre équipe», a argué Bernaoui, tout en  enchaînant : «Le point positif, c’est que nous avons gagné une équipe que tout le monde respecte désormais. Cette échéance nous a facilité la tâche  pour déceler les points négatifs, même si un énorme travail nous attend.»

«Dans deux ans, nous allons dominer le continent africain chez les cadets et les juniors».

La majorité de nos escrimeuses engagées dans cette compétition  ont été éliminées dès le premier tour ou lors des épreuves du tableau des 32, exception faite d’Abik Boungab, qui a atteint le tableau des 16.

Les sabreuses algériennes Houda Izem, Kaouther Mohamed Belkabir, Naila Benchekor, Halima Madani et Sara Maaref  ont quitté la compétition dès le premier tour, tandis que Sara  Atrouz, Afnane Djaouaher Belkahla et Chaima Benadouda ont été sorties au tableau des 32.

Après avoir dépassé le premier tour sans grandes difficultés, Abik  Boungab a battu, lors des épreuves du tableau des 32, sa compatriote Afnane Djaouaher Belkahla sur le score de 15 à 8, avant de perdre devant  l'Italienne Beatrice Dalla Vecchia (15-12).

Par ailleurs, l'Algérie prendra part aux Championnats arabes (sabre/garçons et filles) prévus en Egypte, la semaine prochaine, qui sont, selon  l'instance fédérale, une étape de préparation pour les Jeux africains de la  jeunesse, prévus à Alger au mois de juillet et lesquels sont «un  objectif principal».

Les nôtres seront présentes aussi aux Championnats du  monde, prévus à Vérone (Italie), le mois d'avril prochain, qui seront  qualificatifs aux Jeux olympiques de la jeunesse d'octobre 2018, en  Argentine.