HANDIBASKET : Abtal Témouchent s’adjuge la première place

  • PDF

HANDIBASKET

3e Tournoi de la Nationale Deux, poule Centre-Ouest messieurs, Oran

Abtal Témouchent s’adjuge la première place

 

Le palais des Sports Hamou-Boutlelis d’Oran a abrité, le week-end passé, le 3e tournoi de la Nationale deux poule Centre-Ouest.

 

Par Sadek Belkheïr

 

Cette compétition a concerné quatre équipes, à savoir : Abtal Témouchent, Oussoud Wahrane, S. Béchar et S. Bou Saâda. Le quatrième et dernier tournoi est prévu en mars prochain, à Bou Saâda. C’est la Ligue oranaise du handisport, qui a organisé ce challenge, en collaboration avec la Fédération de la discipline. En l’absence du président de la LOH, qui a rejoint le bureau fédéral, c’est le vice-président, Habib Messabih, qui a tout organisé. Il a été aidé dans sa tâche par le DTW, Fethi Bessegheir. L’équipe de Témouchent, drivée par Omar Belarbi et renforcée par l’internationale féminine Nebia Mhimda, s’est illustrée en remportant haut la main ses trois  matchs et en s’adjugeant la 1re place. Abtal Témouchent est présidé par Nasser Kadiri, qui est l’un des joueurs de l’équipe parmi lesquels figure également Miloud Tahiri, qui vient de Suisse. Il est à signaler que ce club s’est aussi emparé de la 1re place, lors des deux précédents tournois. On notera la présence d’une autre internationale féminine, en l’occurrence Yamina Ghoul, qui évolue avec les garçons, au club Oussoud Wahrane, au même titre que l’autre internationale de Témouchent Nebia Mhimda, en raison de la dissolution de la section kandibasket du club Ibissama Oran. Hormis ces deux éléments, qui continuent à pratiquer ce sport, c’est la déception totale chez les autres filles, qui sont contraintes à  rester à la maison sans activité sportive. Personne ne connaît les raisons qui ont poussé les responsables de ce club à mettre un terme aux activités de la section handibasket, sachant qu’Ibtissama faisait partie des meilleurs clubs au niveau national et était même pourvoyeur d’athlètes pour l’Equipe nationale. Enfin, ce 3e Tournoi a été officié par des arbitres de renom, en l’occurrence : Salah Abdelkrim, Karim Boudraa et Najet Zenagui (arbitre internationale).

S. B.

 

Impressions… Impressions… Impressions…

Ahmed Yahi : (DTF chargé du handibasket à la FAH)

« Après Aïn Témouchent, Béchar et Oran, le dernier tournoi sera organisé à Bou Saâda. Par  la suite, on passera aux play-offs. Le niveau de cette saison est jugé satisfaisant, malgré les problèmes qu’endurent les clubs. Les clubs féminins ne sont pas, eux aussi, épargnés par la dissolution, dont Ibtissama. Pourtant, nos filles ont été championnes d’Afrique à deux reprises et s’apprêtaient à participer aux Championnats du monde.»

 

Djawad Zigh : (entraîneur national handibasket féminin)

«Je suis là pour superviser les deux éléments  de l’Equipe nationale féminine, à savoir Yamina Ghoul et Nebia Mehimda, qui sont contraintes d’évoluer chez les garçons, en raison de la dissolution de la section handibasket de leur club Ibtissama. Donc, nos deux internationales sont obligées de jouer avec les garçons pour se préparer aux Championnats du monde, un important rendez-vous  prévu au mois d’avril 2018, en Allemagne. Pour ce club, je souhaite que ses responsables reviennent à de meilleurs sentiments pour la reprise des activités de la section féminine.»

Yamina Ghoul : (internationale Oussoud Wahrane)

« Comme mon club Ibtissama a dissous sa section handibasket, suite à une décision incompréhensible de la part de la présidente du club, j’ai été autorisée par la Fédération à évoluer avec l’équipe des garçons (Oussoud Wahrane). Il en est de même pour ma coéquipière Nebia Mehimda, qui évolue avec l’équipe des garçons de Témouchent. Pourtant, l’équipe handibasket du club Ibtissama est considérée comme la meilleure à l’Ouest et même au niveau national. Les autres joueuses de l’équipe sont à l’arrêt. Je suis obligée de faire avec pour être au top de ma forme, et ce en prévision  des futures échéances internationales.»

Omar Belarbi : (entraîneur Abtal Témouchent)

«Je suis un ancien joueur de basket-ball et ancien entraîneur du Chabab de Témouchent. J’occupe le poste d’entraîneur de la section handibasket du même club depuis 20 ans. Notre équipe garçons a été renforcée par de bons éléments cette année, dont une internationale, qui est sans club. Nos athlètes disposent d’une belle salle et travaillent dans de bonnes conditions, mais des insuffisances subsistent quand même. Notre équipe est composée de 12 athlètes, dont une fille.»

S. B.