ATHLÉTISME : Les athlètes Algériens sont à pied d’œuvre, à Bakou

  • PDF

ATHLÉTISME

4es Jeux de la solidarité islamique 2017

Les athlètes Algériens sont à pied d’œuvre, à Bakou

Nos athlètes sont bien arrivés à Bakou, en Azerbaïdjan, pour prendre part à la 4ème édition des Jeux de la solidarité islamique qui ont débuté le 12 mai, pour s’achever le 22 mai 2017.

La délégation algérienne engagée dans la 4e édition des Jeux de la solidarité islamique 2017, qui se déroule à Bakou, du 12 au 22 du mois courant, est arrivée sur place mercredi dernier, vers 13h00 heure locale (10h00 heure algérienne) avant d’élire domicile au village des athlètes. L’entraineur de haut niveau, Sid Ali Sabour, contacté par le service de presse de la Fédération algérienne d’athlétisme (FAA) a indiqué que « les athlètes sont hébergés dans de très bonnes conditions » en attendant la compétition. « Nous nous sommes reposés pour bien récupérer du voyage. Nous avons entamé la poursuite de notre préparation sur place dès vendredi, 12 mai 2017 », a-t-il indiqué.

Ajoutant que « les athlètes ont effectué de légères  séances d’entraînement basées sur des assouplissements ». Le stade de la compétition « est proche du village des athlètes », a précise M. Sabour. Le programme des compétitions prévues du 16 au 20 mai sera finalisé après la réunion technique, fixée à demain, le 15 mai. Neuf (09) athlètes, sur les dix sélectionnés, ont effectué  le voyage à Bakou, alors que Yasser Tahar-Mohamed Triki, retenu par des problèmes administratifs, a rallié la délégation algérienne au cours de la nuit du jeudi à vendredi. En précisant que Triki s’est déplacé sans son entraîneur, Azzedine Talhi, qui n’a pas été retenu.

Concernant les résultats attendus, et même s’il est difficile de se prononcer en raison de l’absence des informations sur les forces présentes à ces Jeux de la solidarité islamique 2017, la FAA table sur quatre à cinq médailles sans distinction de couleur du métal. Outre, M. Sabour, le coach de la sauteuse Romaissa-Tahani Belabiod, la sélection nationale d'athlétisme est encadrée par Samir Agsous, l’entraîneur du perchiste Hichem-Khalil Cherabi et le kinésithérapeute  Salim Djarech. Dans la sélection algérienne de l’athlétisme pour les Jeux de la solidarité islamique de Bakou, on retrouve deux athlètes ayant pris part aux jeux Olympiques de Rio-2016, à savoir Mohamed-El Amine Belferar (800 m) et Ali Messaoudi (3.000 m steeple).

 

La liste des participants :

Skander-Djamil Athmani 200 m

Mohamed-El Amine Belferar 800 m

Soufiane Bouhedda 200 et 400 m

Hichem-Khalil Cherabi Perche

Louhab Kafia Triple saut

Ali Messaoudi 3.000 m steeple

Yasser Mohamed-Tahar  Longueur et Triple saut

Amina Bettiche 3.000 m steeple

Tahani-Romaissa Belabiod Longueur

Yousra Arrar Hauteur.

 

ENCADRE

Préparation de l’élite nationale

Le stage de Sétif clôturé mercredi

 

Le stage de préparation de la sélection nationale de demi-fond, entamé le 10 avril dernier, à l’Académie des sports olympiques de Sétif, été clôturé mercredi 10 mai 2017 pour la majorité des athlètes, à l’exception de certains dont les entraîneurs ont émis le vœu d’y poursuivre leur préparation pour une dizaine de jours supplémentaires. Cette prolongation de stage concerne le groupe d’Ammar Benida, composé notamment de Mohamed Amine Belferar (parti pour Bakou) et Yacine Hathat. Ces deux athlètes ont pris part au 800 m du meeting de Doha.

Rabah Aboud, Billal Tabti et Hicham Bouchicha ont eux aussi préféré prolonger leur préparation au centre de préparation de Sétif qui offre des très bonnes conditions. Ainsi, et contrairement à ce que nous avait déclaré, Abdelkrim El Amri, entraîneur de haut niveau, ces trois athlètes n’iront pas pu se préparer à Font Romeu, en France. M. Said Ahmim, membre du bureau exécutif de la FAA, qui a supervisé ce regroupement, a précisé que le site offre de meilleures conditions pour les athlètes qui ont effectué un bon travail dans d’excellentes installations. Il est à signaler que les athlètes en regroupement à Sétif ont été soumis à deux reprises à des contrôles antidopage inopinés diligentés par la CNAD (Commission nationale antidopage).

Abdou S.