JSK : Il n'y a pas d'argent dans les caisses

  • PDF

JSK

Recrutement d'un nouveau coach

Il n'y a pas d'argent dans les caisses

Ce n’est un secret pour personne, le club kabyle traverse une situation financière très difficile.

Par A.S.

 

La preuve, il doit encore plusieurs mensualités aux coéquipiers de Redouani. Cette crise financière a influencé aussi sur le recrutement d’un entraîneur qui succédera au duo Rahmouni - Moussouni, limogé par la direction lors des précédentes journées. Après plus d’une dizaine de jours, aucun coach n’a donné son OK pour driver la formation phare du Djurdjura, malgré le fait que plusieurs techniciens aient été contactés. Les dirigeants affirment qu’ils veulent recruter un bon coach, mais cela ne sera pas une simple affaire. Les bons entraîneurs coûtent très cher et avec les moyens actuels de la JSK, la mission sera très difficile.

 

Le  futur coach sera un étranger

Sur un autre plan, on a appris d’une source crédible que le futur entraîneur de la JSK sera probablement  un étranger. Selon notre source, la majorité des dirigeants kabyles préfèrent un technicien étranger. Plusieurs noms ont été mentionné, à savoir : Alain Michel, Dominique Bijotat, entre autres. Mais il n'y a, pour le moment, rien de concret. Selon  notre source, le manager général Karim Doudane entamera les contacts dans les prochaines heures pour tenter de conclure avec un coach avant la fin de la semaine.

 

La piste Fabro

Il a failli être recruté durant l'inter-saison par Hannachi. Il s'agit du franco italien, Enrico Fabbro, qui se trouve actuellement à Alger et qui risque d'être le futur coach de la formation Kabyle. C'est du moins ce qui se dit dans l'entourage du club. Sachant qu'il est l'ami de Rocco Cavallo, du moins c'est ce qui prétend, Enrico Fabbro caresse le rêve de devenir coach de la formation Kabyle, ne serait-ce que pour prendre sa revanche sur l'épisode de l'été dernier lorsqu'il a été humilié par les dirigeants de l'époque ainsi que du staff technique qui était en place.

 

A.S.