MCA - OM : Le Mouloudia à un pas de la crise

  • PDF

MCA - OM

2 défaites de rang, ses attaquants muets

Le Mouloudia à un pas de la crise

C’est aujourd’hui (18h) que le doyen des clubs algériens jouera son match retard de la 4e journée de Championnat face à l’Olympique de Médéa. Les Algérois n’ont plus le  droit à l’erreur et doivent  gagner face aux Médéens.

Par F.S.

 

Les choses ne vont pas du tout bien du côté du club de la capitale qui vient d’enchaîner deux défaites de suite. Cela commence sérieusement à inquiéter les supporters mais aussi les dirigeants. C’est ce soir que se jouera  le match retard des Vert et Rouge face à la formation de Médéa pour le compte de la 4e journée du Championnat. Le coup d’envoi de la rencontre est prévu à partir de 18h, au stade Omar-Hamadi. Une rencontre qui s’annonce  décisive pour les gars de la capitale qui sont sous pression à l’approche de cette partie durant laquelle, ils vont devoir tout faire  pour l’emporter face à une équipe qui traverse, elle aussi, une mauvais période. Le Mouloudia doit éviter un autre résultat que la victoire sous peine de se retrouver en pleine  crise. Après deux défaites de rang, c’est le moment ou jamais de se relancer pour faire taire les critiques et prouver qu’à Constantine, ce n’était qu’un incident de parcours.

 

Casoni sous pression

Dès la reprise des entraînements, l’entraîneur en chef du Mouloudia, Bernard Casoni, a mis la pression à ses joueurs, en exigeant la victoire au cours de cette rencontre. En effet, le coach ne veut pas entendre parler d’un autre mauvais résultat qui mettrait l’équipe dans une situation difficile. Maintenant, tout est clair pour l’entraîneur français qui veut relancer ses poulains. Casoni sait qu’un autre résultat décevant le placerait dans la ligne de mire, car il commence à être sérieusement critiqué pour ses choix et, notamment, au cours de la dernière rencontre face au CSC. En effet, il avait aligné  un Hachoud perdu sur le terrain et n’a pas convoqué Aouedj, qui n’était pas le pire joueur de l’équipe. Voulant s’offrir un peu de répit, l’ancien entraîneur de Lorient veut gagner pour se rassurer. S’il y a une nette amélioration dans le jeu et que les résultats ne suivent pas,  c’est le premier critère sur lequel il est jugé.

 

Une équipe remaniée

Pour le compte de cette rencontre, le coach algérois devra composer sans certains éléments- clés, à  commencer par le Malgache, Ibrahim Amada. Ce dernier est rapidement devenu l’atout maître des Algérois et son absence se fera certainement sentir. Il y a aussi l’absence de Bendebka qui est retenu en Equipe nationale et aussi, l’incertitude qui plane sur Bouhenna, qui devait rentrer hier mais qui n’est pas bien moralement, après avoir perdu un proche. Autant d’éléments qui font que le match du Mouloudia, ce soir, sera compliqué. Mais le fait de retrouver les supporters pour la première fois à la maison et en Championnat va certainement motiver les joueurs et les pousser à tout donner sur le terrain pour empocher les trois points.

F. S.


Kasdi, Derrardja et Balegh avec la réserve

Casoni a ainsi pris des décisions importantes par rapport au groupe retenu pour le match de ce soir. Pas de Baleg ni  Derrardja ni Mebarakou. Les deux premiers  ainsi que le jeune Kasdi se sont entraînés hier le plus normalement du monde avec l’équipe réserve pour préparer la rencontre et faire en sorte de jouer avec la réserve pour  gagner du temps de jeu. Même s’ils ont eu du mal à l’accepter, ils veulent faire preuve de professionnalisme.

 

Mebarakou ne jouera pas avec la réserve

Non retenu pour cette rencontre, le défenseur central du Mouloudia, Zidane Mebarakou, ne pourra pas jouer avec la réserve. En effet, le coach Amrouche ne peut prendre que trois joueurs seulement et il a déjà fait son choix. L’ancien du MOB va suivre la rencontre à partir des tribunes ou chez lui.

 

Gourmi veut voir Kaci-Saïd

Alors que tout était quasiment réglé avec la direction concernant son avenir, l’attaquant algérois, Khaled Gourmi, voit les choses se compliquer davantage. Privé d’entraînement avec la réserve, le joueur ne comprend plus rien à sa situation. D’ailleurs, il veut rencontrer ses dirigeants pour mettre les choses au clair, concernant son cas. Cependant, Kaci-Saïd  a apparemment fait machine arrière  et cela ne l’arrange pas vraiment. Gourmi a assuré à ses proches que si sa situation ne s’arrangeait pas rapidement, il allait  quitter le club, ce que souhaitent  d’ailleurs  les dirigeants.

 

Le coach a parlé aux attaquants

Le premier responsable de la barre technique algéroise a discuté  en aparté avec ses attaquants. Selon les informations qui nous sont parvenues, Casoni a clairement signifié à Nekkache et Barnabas : «Il faut que vous soyez plus concentrés devant les buts. A chaque fois à l’entraînement, on arrête et on fait des remarques. Alors, il faut appliquer ce qu’on fait à l’entraînement. On doit gagner et on compte sur vous pour atteindre cet objectif. Montrez ce que vous valez et apportez de la joie aux supporters qui seront présents dans les tribunes.»


Kaci-Saïd : «On doit à tout prix gagner»

Le directeur général sportif du Mouloudia, Kamel Kaci-Saïd, est lui aussi sous pression à l’approche du match face à l’OM, car il sera jugé sur son parcours avec le doyen des clubs algériens. Conscient de l’importance de sa tâche, il assurera : «Il est clair que pour nous, c’est la rencontre à ne pas rater. Après les deux dernières défaites, on doit absolument se relancer. On a parlé aux joueurs et on leur a fait comprendre qu’on n’avait pas le droit à l’erreur. Il est temps que l’équipe montre réellement de quoi elle est capable et je pense que ce match en est la parfaite occasion. Il ne faut pas oublier les supporters non plus qui seront nombreux à nous soutenir et c’est pour cela qu’on doit prendre les trois points de la victoire.»

 

Balegh : «Je n’ai rien compris à ma mise à l’écart»

L’attaquant du MCA a été une nouvelle fois mis de côté pour le match de ce soir. D’ailleurs, il avoue ne pas comprendre les raisons. Alors que certains ont prétendu qu’il avait réclamé sa libération, le joueur dément catégoriquement cette information.

Pour la seconde fois de suite, Bernard Casoni se passe des services de Sofiane Balegh. Le joueur est passé du statut de titulaire à celui de joueur qui n’est même pas convoqué. D’ailleurs, Balegh avoue ne pas comprendre ce qui lui arrive. D’ailleurs, il fera  savoir : «Franchement, je n’ai rien compris quant à  ma non-convocation pour la rencontre de l’OM. Il y a quelques jours encore, je débutais les matchs et on me félicitait pour mes prestations et maintenant, je suis hors des 18. C’est frustrant.  C’est vrai qu’en tant qu’attaquant, je  dois  tout faire pour marquer mais il me manque ce petit déclic qui m’aidera à me libérer et à apporter le plus escompté.»

 

«Je jouerai avec la réserve»

N’ayant pas besoin de ses services, le coach a demandé à ce que son joueur soit mis à la disposition de Lotfi Amrouche. Balegh  l’accepte mais prévient : «Je n’ai aucun problème pour évoluer avec la réserve mais j’espère que ce sera la première et la dernière fois. Je n’ai jamais joué avec la réserve de toute ma carrière mais je vais le faire avec le MCA, mais  je ferai tout pour récupérer ma place.»

 

«Faux, je n’ai jamais demandé à partir»

Certaines personnes malintentionnées ont annoncé que le joueur a demandé à ses dirigeants de lui remettre sa lettre de libération pour qu’il puisse partir. Cependant, le joueur a une  autre version des faits et explique : «La première des choses, c’est que je n’ai jamais demandé à récupérer ma lettre de libération. C’est de la pure invention. Après, oui, j’étais déçu comme peut l’être un joueur ambitieux mais pas au point de réclamer mes papiers. Je suis un joueur professionnel et j’ai un contrat de deux ans avec le Mouloudia que je compte honorer jusqu’au bout.» Voilà qui a le mérite d’être, on ne peut plus clair pour le joueur et pour tout le monde aussi.

F. S.