MCA : Chaouchi échappe à la prison ferme

  • PDF

MCA

6 mois  avec sursis et amende de 50 000 DA

Chaouchi échappe à la prison ferme

 

Le gardien de but du Mouloudia d’Alger, Faouzi Chaouchi, a échappé à la prison ferme pour son attitude inconvenante envers un agent de l’ordre.

Par F. S.

 

C’était une journée très pénible pour le dernier rempart du Mouloudia d’Alger, Faouzi Chaouchi. Hier, il était dans l’attente de la sentence de la justice à son encontre et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est content de l’épilogue de cette affaire. Il n’en reste pas moins qu’il y a une sanction, donc l’accusation est fondée. Chaouchi reste incorrigible, c’est d’ailleurs pour cela qu’il est passé à côté d’une grande carrière internationale.

Ainsi, on a récemment évoqué l’incident qui s’est produit entre Chaouchi et un officier de police lors du derby face au NAHD. Le joueur est passé devant la justice face à son accusateur. Lors de la dernière audience, le joueur avait vu le procureur requérir une peine d’une année de prison et 50.000DA d’amende. Une situation qui a fait que le gardien de but du Mouloudia était sous pression. Cependant, sur le terrain, Chaouchi s’est vu pousser des ailes puisqu’il a été l’auteur de prestations de très haute facture qui ont permis de qualifier son équipe dans le dernier carré en coupe d’Algérie et éviter une large défaite en Tanzanie. Le joueur savait que ça allait être une journée importante puisqu’il devait connaitre sa sentence. Il a finalement été soulagé après avoir appris qu’il n’a écopé que d’une peine de six mois de prison avec sursis et une amende de 50. 000DA.  La sanction est là, mais elle demeure une excellente nouvelle pour Chaouchi qui appréhendait la sentence. Maintenant que tout est rentré dans l’ordre, le gardien de but du Mouloudia devrait faire plus attention à ses envolées coléreuses. Pour le moment, il va se concentrer sur la seconde manche de la coupe de la CAF avant de se consacrer au match des demi-finales de la coupe d’Algérie face à l’Entente de Sétif.

 

Il a travaillé avec un moral en acier

Au cours de la reprise des entraînements d’hier, on a vu un Chaouchi tout sourire qui faisait plaisir à voir. En effet, débarrassé d’un lourd fardeau, le natif de Bordj Menaïel a retrouvé la confiance et le calme. Espérons pour lui qu’il en tirera les bonnes leçons et qu’il se montrera prudent à l’avenir surtout que le Mouloudia d’Alger a grandement besoin de lui pour la suite du parcours.

F. S.