Articles Football EN

Madjer : «4 ou 5 consultants essaient de faire plaisir à Raouraoua»

Madjer : «4 ou 5 consultants essaient de faire plaisir à Raouraoua»

Dans une interview accordée à Francefootball.fr Madjer : «4 ou 5 consultants essaient de faire plaisir à Raouraoua»   Après son altercation...

Nordine Kourichi : «La nomination de Madjer vient d’en-haut»

Nordine Kourichi : «La nomination de Madjer vient d’en-haut»

Regrettant n’avoir pas été choisi à la tête des Verts Nordine Kourichi : «La nomination de Madjer vient d’en-haut» Coéquipier de Rabah...

Rabah Madjer : «L'EN est dans le coma, on veut la réanimer»

Rabah Madjer : «L'EN est dans le coma, on veut la réanimer»

Rabah Madjer : «L'EN est dans le coma, on veut la réanimer» Le nouveau sélectionneur des Fennecs veut refaire de son...

Les Verts presque au complet sous les ordres de Madjer

Les Verts presque au complet sous les ordres de Madjer

Equipe nationale Préparation du match contre le Nigeria Les Verts presque au complet sous les ordres de Madjer La sélection nationale...

Les Verts à l’heure espagnole

  • PDF

Alcaraz trace les grandes lignes de l’équipe nationale

Les Verts à l’heure espagnole

 

L'ère de l'Espagnol Lucas Alcaraz a commencé avec  son arrivée mardi soir  à Alger pour prendre ses fonctions à la tête de la sélection algérienne de  football en remplacement du Belge Georges Leekens, avec l'objectif de remettre les Verts sur de bons rails.

 

Les Verts, qui restent sur une élimination sans gloire au premier tour de  la dernière Coupe d'Afrique des nations CAN-2017 au Gabon, connaissent ainsi leur troisième coach en moins d'une année.

Une instabilité criarde qui a fini par porter préjudice à une équipe qui  semble marquer le pas depuis quelques mois, et dont le  nouveau président de la fédération algérienne (FAF) Kheireddine Zetchi tente d'y remédier avec l'engagement de Lucas Alcaraz, appelé à redonner confiance aux partenaires de Ryad Mahrez. Agé de 50 ans, Alcaraz, est arrivé en octobre dernier à Grenade en  remplacement de l'éphémère Paco Jemez. Mais il n'a pas réussi à redresser  la trajectoire de l'équipe, qui est 19e de Liga avec 20 points et à sept  longueurs de retard sur le premier non-relégable.

Même si sa désignation n'a pas fait l'unanimité chez les observateurs,  Alcaraz aura à coeur de prouver le contraire en menant les Verts à bon port à commencer par l'objectif principal qui lui a été assigné à savoir qualifier l'Algérie à la CAN-2019, dont la phase finale aura lieu au  Cameroun.

L'autre défi du technicien andalou est de relancer les chances de  qualification pour le Mondial-2018, en dépit de la mission difficile qui attend la sélection dans cette échéance, après avoir raté ses deux premières sorties conclues par match nul d'entrée face au  Cameroun (1-1) et une défaite au Nigeria (3-1).

Alcaraz devra ainsi prouver sa valeur et la confiance placée en lui par le  nouveau patron de la FAF, qui a opté pour l'école ibérique dans l'objectif de "réanimer" le Club Algérie et lui permettre de  retrouver son aura.

Le nouveau sélectionneur de l'équipe nationale d'Algérie l'espagnol Lucas  Alcaraz va travailler avec deux collaborateurs espagnols, l’adjoint Jesus  Canadas et le préparateur physique  Miguel Angel Campos, alors qu'un second  adjoint algérien et un entraineur des gardiens local seront désignés dans  les prochains jours.

Alcaraz, qui était hier matin face à la presse à Sidi Moussa,  dirigera son premier match officiel lors du week-end du 9, 10, 11 juin  prochain à domicile face au Togo, dans le cadre de la première journée (Gr.D) des  qualifications de la CAN-2019.